La restauration de tableaux, comme toute les disciplines de conservation-restauration d’œuvres d’art est régit par un code déontologique afin de respecter l’intégrité, l’authenticité d’un objet mais également de lui assurer une pérennité. 
En 2002, la Confédération Européenne des Organisations de Conservateur-Restaurateurs (ECCO), a créé un code éthique, à l’attention de tous les professionnels afin de s’assurer de la préservation des biens culturels.

Sept principes servent de guide lors des interventions de conservation ou de restauration d’un tableau:

  • L’examen préalable et diagnostic qui servira à justifier une intervention de restauration.
  • La stabilité des matériaux d’origine et de ceux utilisés lors des opérations de restauration.
  • La compatibilité des matériaux et des interventions, tant sur les plans mécanique, chimique, physique ou optique.
  • La réversibilité des produits utilisés et des interventions de restauration.
  • La lisibilité des interventions, afin de préserver l’histoire matérielle de l’oeuvre.
  • La documentation et collégialité, interdisciplinarité.
  • L’intervention minimum. Il faut établir la nécessité de chaque intervention afin de limiter au maximum nos gestes sur l’oeuvre. 

L’atelier s’engage à respecter ces principes en restaurant vos tableaux de manière déontologique.


« C’est l’oeuvre d’art qui conditionne la restauration, et non l’inverse » Cesare Brandi